Lexique du portail : quels sont les termes à connaître ?

Le vocabulaire qui tourne autour de la pose d’un portail est parfois complexe et mérite des éclaircissements. Un petit lexique va permettre de s’y retrouver et de pouvoir comprendre les termes qui seront utilisés par le spécialiste, qui réalisera la pose de votre portail.

Pivot

Le portail peut être coulissant, mais le modèle le plus répandu reste le portail « qui s’ouvre ». On l’appelle alors le portail ouvrant ou battant. Ce type de portail est constitué de deux vantaux qui peuvent s’ouvrir selon un certain angle (90° ou 180°). Le pivot est la pièce qui supporte le poids du portail et qui va lui permettre de pivoter, donc de s’ouvrir. Il y a un pivot supérieur et un pivot inférieur.

portails

Le pivot supérieur est scellé, soudé ou chevillé dans le poteau (ou le pilier) qui soutient le portail. Le pivot inférieur se fixe dans la semelle en béton. Celle-ci fait la largeur du portail et elle sert de point d’ancrage au pivot inférieur, elle accueille la butée et peut renfermer les gaines électriques dans le cadre d’un portail motorisé. Le pivot est donc un élément central du portail, il permet à celui-ci de s’ouvrir correctement et sans effort.

Montant

Le montant est une partie du portail qui est verticale et qui se situe à chaque extrémité des vantaux. Les montants de droite et de gauche sont appelés les montants gonds car ce sont eux qui vont être près des piliers et qui seront rattachés aux gonds permettant de faire pivoter les vantaux.

Les montants intérieurs terminent les deux vantaux. Un des deux montants intérieurs est appelé le montant serrure, car c’est dans sa structure que sera montée la serrure permettant de bloquer ou débloquer le portail. Dans les portails coulissants, le montant serrure est placé à l’une des extrémités du portail. Le portail coulisse donc jusqu’au montant arrière, pour s’ouvrir complètement.

Barreaudage

Lorsque l’on barreaude un portail, on le garnit de barreaux. Le barreaudage permet d’éviter les intrusions mais peut aussi être un moyen de décorer joliment son portail. Il existe une réglementation en matière d’écartement entre les barreaux. L’écartement ne doit pas permettre à un enfant de passer la tête entre deux barreaux. L’intervalle répond désormais à une norme européenne qui a fixé à 11cm maximum l’écart entre deux barreaux d’un portail ou d’une clôture. Le barreaudage peut être vertical ou horizontal.

Arrêt

L’arrêt d’un portail est une sorte de butoir ou de butée que l’on peut placer en terre. L’arrêt permettra aux vantaux, une fois ouverts, de s’arrêter pour éviter un muret voisin par exemple ou pour éviter qu’ils ne s’ouvrent complètement.

La distance de la butée par rapport au portail dépend de la configuration de l’espace et de souhait du propriétaire. Cet arrêt se nomme arrêt tampon. L’arrêt vipère est un autre type d’arrêt qui permet de maintenir le portail en position ouverte.

Ancrage

L’ancrage concerne les points de fixation du portail sur les poteaux. Selon la matière qui constitue le poteau (aluminium, béton, bois…), il faudra utiliser du matériel adapté comme par exemple des goujons d’ancrage. Du choix de la fixation va dépendre la solidité de votre portail et sa longévité. Lorsque l’on fixe un goujon d’ancrage, il faut s’assurer que la profondeur d’ancrage soit bien suffisante.

Serrure à poignée

Pour ouvrir ou fermer votre portail, il est possible de le faire à l’aide d’une clé. Celle-ci permettra de le bloquer complètement pour la nuit ou lorsque vous vous en allez. Le portail fermé à clé empêchera d’ouvrir les deux vantaux ou de coulisser pour un modèle coulissant. la serrure est intégrée dans le montant serrure qui est au centre ou sur le côté selon le type de portail.

Les portails avec deux vantaux ont une poignée centrale au niveau de la serrure. Cette pièce s’appelle alors une serrure à poignée. La poignée intégrée à la serrure permet de pousser ou de tirer un des vantaux du portail. Pour les portails coulissants, la serrure à poignée aide à faire coulisser le portail.

Traverse haute

La traverse haute est la pièce d’armature qui garnit le haut du portail. Pour les portails en bois, elle est assemblée par des tenons et des mortaises. La traverse haute n’est pas toujours horizontale. En effet dans de nombreux modèles, comme en PVC par exemple, la traverse haute peut revêtir des formes plus travaillées pour donner un côté esthétique au portail.

type portail

Elle peut être par exemple cintrée pour donner un effet visuel intéressant. Dans certains portails en métal, la traverse haute peut être ornée de volutes ou de pointes pour apporter plus de fantaisie et d’originalité.

Paumelles et gonds

Les gonds assurent la rotation des vantaux du portail. Ils sont généralement apparents et laissent alors voir la paumelle. Le gond est constitué d’une partie fixe qui va être ancrée au pilier et d’une partie mobile. C’est justement cette partie mobile que l’on nomme la paumelle. Elle est donc l’élément essentiel du gond et elle va permettre un mouvement aisé d’ouverture et de fermeture des vantaux.

Barre de contreventement

Lorsqu’un portail à battant est en position fermée, il peut être soumis à des rafales de vent qui peuvent l’endommager. Pour éviter cette tension sur les vantaux et la structure, il est conseillé de placer, côté jardin, une barre de contreventement.

Cette barre va servir d’arc boutant afin de mieux stabiliser le portail et lui permettre de supporter plus facilement les coups de vents. La barre se termine par une sorte de crochet qui s’amarre sur un anneau fixé au sol. La barre de contreventement s’ancre sur un des montants intérieurs du portail.

Sabot

Le sabot est une sorte de butée qui permet de bien bloquer le portail lorsqu’il est en position fermée. Le sabot est idéal pour un portail à battant. Celui-ci sera verrouillé plus efficacement à l’aide d’un sabot. Le sabot existe aussi pour les portails automatiques. Certains modèles de sabot sont équipés d’un basculeur pour une fermeture parfaite.

Verrou de blocage

Le verrou de blocage est un verrou de sol. Il se fixe entre les deux ventaux sur un montant intérieur. Il permet de fixer le vantail quand il est en position ouverte pour éviter qu’il ne se rabatte lors de votre passage. Il s’agit d’un accessoire bien pratique. Il en existe plusieurs modèles comme le verrou baïonnette ou celui en applique.

Soubassement

Le soubassement est la partie inférieure du portail. Cela correspond à la zone basse située sous la barre intermédiaire. Sa hauteur varie selon les modèles. Si il est généralement plein, il peut aussi être barreaudé ou ajouré.

Traverse basse

Il s’agit de la pièce d’armature horizontale située au bas du portail. C’est sur la traverse basse qu’est fixée généralement la motorisation d’un portail automatique.

Crapaudine

La crapaudine est une pièce au sol qui reçoit l’extrémité inférieure du montant pivot. Les crapaudines sont présentes à chaque montant pivot extérieur du portail. Elle assure le bon fonctionnement de l’ouverture des vantaux.

La pause d’un portail est assez complexe et requiert l’appui d’un spécialiste. Grâce à ce lexique, vous serez à même pour discuter avec lui et comprendre ses conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *